Sanofi, Capgemini, Orange et Generali s’allient pour créer un accélérateur e-santé

par | 26 01 2021 | Startups, Tendances, Transfo

La nouvelle entité en cours de création proposera un support numérique puis humain, à Paris, pour accompagner les start-ups de la santé digitale. 24 millions d’euros de budget devraient être mobilisés pour accompagner la healthtech.

Qu’ont en commun un assureur, un laboratoire pharmaceutique, un opérateur téléphonique et une entreprise de services numériques ? Un intérêt partagé pour le développement de la santé digitale.

Sanofi, Capgemini, Generali et Orange vont créer une société commune en France dont le but est de rassembler des expertises des mondes de la santé et de la technologie au service de la santé digitale, ont-ils annoncé lundi 25 janvier.

« Nous sommes convaincus que la France, et plus largement l’Europe, disposent de tous les atouts nécessaires pour figurer au premier rang des acteurs mondiaux de l’innovation en santé numérique. Ce projet est la pierre angulaire de l’écosystème ouvert autour du digital et de la data en santé que nous souhaitons bâtir avec nos partenaires », a indiqué Paul Hudson, directeur général de Sanofi.

Une initiative de Sanofi

La société – dont le nom n’a pas encore été arrêté – est une initiative de Sanofi qui vise à fournir un environnement à plus d’une centaine de start-ups dans le domaine de la healthtech. Une plateforme numérique pour stimuler l’innovation et organiser des hackathons sera disponible à l’horizon juin 2021 avant une implantation physique avec FabLab et DataLab dans un lieu au cœur de Paris, prévue pour décembre 2021. La société travaillera avec l’initiative « PariSanté Campus » et ambitionne de renforcer le positionnement international de la France en santé digitale. Un premier investissement de 24 millions d’euros est prévu.

« Le développement des solutions se concentrera sur des thèmes ciblés pour une ou deux années et pourra s’articuler autour d’une technologie, d’une pathologie, d’une population de patients ou être en lien avec un sujet de santé publique. » La feuille de route reste donc assez floue pour le moment.

« On met en place un écosystème cross-secteur avec un leader mondial de la santé, un leader mondial des télécoms, un groupe d’assureur et une société de services en technologie. Et cette approche trans-sectorielle est à la fois originale et source d’une richesse qui va être très intéressante à voir dans les mois à venir », a déclaré Cyril François, directeur des opérations de Capgemini Invent à L’Informaticien.

La nouvelle entité ne sera pas un hébergeur de données de santé, a précisé Isabelle Vitali, directrice de l’opération digitale chez Sanofi, ajoutant qu’un société comme Orange pourra partager son expertise en cybersécurité avec certaines des start-ups.

0 commentaires

À LIRE AUSSI…

Google enrichit Workspace

Une vue des nouvelles fonctions de gestion des temps de Google Workspace. Google ajoute de nouvelles fonctions à son application Workspace...

Vos abonnements

  • Vous n'êtes pas connecté

Derniers commentaires

Plus d’infos sur…

Prochains événements

  1. DISRUPTIV’ SUMMIT

    4 mai - 5 mai
  2. FORUM INTERNATIONAL DE LA CYBERSÉCURITÉ

    8 juin - 10 juin
  3. READY FOR IT

    26 juin - 30 juin

Inscription Newsletter