OVH et ses gestes commerciaux de… 30 euros

par | 18 03 2021 | Cloud

L’hébergeur cristallise de plus en plus les tensions suite à l’incendie de son datacentre à Strasbourg. Outre les circonstances de la catastrophe, la réponse qu’OVH apporte à certains de ses clients, à savoir des avoirs qui ne prennent en compte ni l’interruption de leurs activités, ni la perte possible de leurs données, provoque un début de polémique. 

On ignore toujours les causes de l’incendie qui a ravagé le datacentre strasbourgeois d’OVH. Et si nous ne manquerons pas de nous interroger sur les circonstances de cet incident dans un prochain article, on entend déjà monter la petite musique qui reproche aux premières victimes de cette catastrophe, à savoir les clients d’OVH, de ne pas avoir su anticiper. Ainsi les entreprises impactées “auraient dû” souscrire à un PRA, ou du moins redonder leurs données, en faire des sauvegardes, sans doute conserver un backup sur un NAS dans leurs locaux, voire à leur domicile. Car, avantage d’une offre low-cost, le cloud d’OVH est particulièrement accessible. 

Ce qui implique que nombre de ses utilisateurs sont des PME, des indépendants, des associations. Lesquels n’ont peut-être pas la chance de travailler dans l’IT. Et même avec les connaissances suffisantes pour créer un site e-commerce et savoir ce qu’est le cloud, les datacentres, le cloud et les sauvegardes ne sont pas le coeur de métier de l’artisan ou du commerçant du coin. 

2000 euros de perte de chiffre d’affaires

Ce n’est que lorsque l’incident se produit que d’une part l’on prend conscience que l’hébergeur n’est pas infaillible et d’autre part on songe à prendre une offre comprenant un back up. C’est du moins la réflexion d’une commerçante normande, dont France Bleu nous conte la mésaventure. Son activité consiste à vendre des bijoux faits main, par le biais de son site e-commerce. Elle explique que mercredi dernier “en me levant, je me suis rendu sur mon site mais il n’était plus actif. J’ai fait le rapprochement avec les informations concernant l’incendie du datacenter à Strasbourg“.

Voilà son activité paralysée : son site était hébergé sur l’un des serveurs détruits dans l’incendie. Et faute de back up, “pour moi c’est un vrai préjudice car ce sont tous mes fichiers clients et mes contacts qui ont disparu“. La vendeuse estime que son manque à gagner s’élèvera à 2000 euros. Et OVH, en guise de compensation pour la perte de ses données et de son site, propose un geste commercial, offrant six mois d’hébergement gratuit, soit un avoir de 30 euros. “Il est hors de question de leur faire à nouveau confiance” conclut l’ex-cliente d’OVH. “J’irai chez un autre hébergeur, et je prendrai l’option garantie de sauvegarde“.

17 Commentaires

  1. JSH

    Les gens qui prennent un hébergement à 30€ pour 6 mois, ils espèrent avoir quoi comme service?

    Réponse
    • Yves

      30 € pour un hébergement mutualisé, c’est le prix que ça vaut avec le service qui va avec. Quand tu fous des centaines de sites sur un mut’ de 3ghz et 1gb de ram, t’as largement de quoi payer un gars du support.

      Réponse
    • Belond

      Les gens sont insouciant, franchement héberger tout dans le cloud et ne pas faire de sauvegarde!!
      A l’heure actuelle comment dire c’est comme allé dans un supermarché sans marque 🙂
      Perso je sauvegarde tout en local et je réplique sur un nas distant dans la famille.

      Réponse
    • Makia

      C’est le problème des gens lambda, ils prennent une offre pas cher, ne lisent pas les conditions d’utilisation et ne se renseigne pas un minimum a ce qui arrive en cas de problème alors qu’ils travaillent dans l’e-commerce et après pleure en cas de soucis. Si elle a perdu déjà 2000€ en si peu de temps c’est qu’elle avait les moyens de prendre une offre avec backup, c’est le minimum quand son activité tourne a 100% autour d’Internet et de son site web. C’est le soucis des gens aujourd’hui, faut penser à tout à leur place et quand ça va pas c’est forcément la faute des autres. Si c’est pas cher et qu’il y a des offres au dessus, c’est qu’il y a une raison… Maintenant si OVH se lance sur des dédommagements selon les pertes de bénéfices de leurs clients ils vont être sur la paille car tous le monde se retournera contre eux au lieu de prendre ses responsabilités et la ils n’ont pas fini de payer en plus de devoir refaire leur installation dans les plus bref délais, ce qui doit déjà leur coûter la peau des fesses.

      Réponse
    • LoungeLezard

      Et bien, on imagine que, comme pour n’importe quel professionnel informatique, il y a des sauvegardes des serveurs qui ne sont pas physiquement sur le même site (justement à cause d’éventuels incidents naturels comme le feu). Le B.A.BA. quoi, faute de quoi le cloud et l’infogérance ne sont que du “vent”.
      Je n’aimerais pas que mes messageries IMAP viennent à disparaître de la même manière. Cela fait froid dans le dos…
      Même pour 30 € par an, on ne vend pas l’illusion de risque “impossible” (99,9998% de fiabilité ou plus ?).
      Les gens ! J’en fait partie pour ma part.

      Réponse
    • GabDuGab

      Bonjour à vous tous,

      Pour 90€ par mois, j’avais pris un VPS, un volume supplémentaire, une sauvegarde de disques (volume) et un snapshots public Cloud.

      Vous me direz ce que vous voulez, à l’heure où j’écris je n’ai encore rien, ce n’est pas du baratin, c’est mon cauchemar.

      Mon seul regret, après 20 ans d’informatique, avoir cru à cette chimère.

      Cordialement.

      Réponse
      • amadeus

        Je suis dans le même cas que vous soit disant que les snapshots sont stockés dans des sites différents mais ce n’est que du pipo.
        Pour ceux qui pensent que nous n’avons pas fait le nécessaire nous avons justement payer ce service supplémentaire OVH pour soit disant être à l’abris de ce genre de problème.
        J’ai vu qu’il y avait une page fb collectif contre ovh il faut se regrouper… l’union fait la force

        Réponse
    • Marc Crabbé

      Moi je paie ça pour un an, mais pas en France évidemment, et avec un service plus que correct.

      Réponse
    • Licorne désanchantée

      Exactement! Quand tu payes un service à prix discount, t’étonnes jamais d’avoir une qualité de service de qualité discount. Pour avoir travaillé sur le site de Strasbourg et en être parti avec beaucoup de bonheur au vu de l’état de vétusté du site, pas étonnant qu’après le premier incendie un nouvel accident d’origine électrique se soit produit.

      Aux mêmes causes les mêmes conséquences, malheureusement.

      Plutôt que de construire du neuf il aurait été mieux avisé de la part des équipes dirigeantes d’OVH de s’occuper urgemment de “mettre le site au propre” dans un premier temps, mais non, on construit pour grossir alors que l’existant est dans un état dégueulasse.

      Je ne leur souhaite pas du mal mais force est de reconnaître qu’ils ne font rien pour être à la hauteur de leurs discours où ils parlent de “dépassements de standards”.

      Quand on voit d’où partent leurs standards qualité, ce n’est pas du tout difficile.

      Réponse
  2. Mouxy

    Dans ça cas la, il ne faut pas vendre à 30€… Je suis chez ovh et je n’ai pas été impacté, je fais des sauvegardes mais clairement, la réponse d’ovh est mauvaise.

    Réponse
  3. OBO

    Le prix est une chose c’est vrai même si certains professionnels en ont un peu perdu la notion. Mais OVH sait faire des prix bas pour des services de qualité, exemple au hasard du Public Cloud S3 (triple réplication, disque diff et serveur diff) pour un prix très attractif.
    Le principal problème, à mon humble avis, comme dans beaucoup d’autres secteurs, c’est la compétence !! Je ne sais pas faire des bijoux mais je connais l’informatique, deux métiers différents.
    Mais cela veut dire qu’il faut payer quelqu’un pour faire un développement… hé oui.
    Le rôle d’OVH est peut-être de mieux faire comprendre que ses offres sont pour des professionnels de l’IT (Information Technologie).
    Et les pro de l’IT doivent avoir un vrai rôle de conseil et pratiquer des prix justes : pas trop bas qui dévalorisent le métier et ne sont pas crédibles et pas trop haut afin d’avoir un coût acceptable (/bénéfice) pour le client. C’est un métier.
    Bon courage à cette commerçante.

    Réponse
  4. Isabelle LE TRONG

    Il y a quand même soit un défaut de conseil de la part du prestataire qui a mis en place le site de vente en ligne, soit une responsabilité de la part du client qui n’a pas pris en compte ou voulu entendre les conseils du prestataire en matière de sauvegardes…

    Réponse
  5. Ndkzor

    Tout cela est complètement hilarant de voir des gens se plaindre d’OVH et de médiatiser autant l’affaire de cette cliente. Quand on héberge des services chez un hébergeur tel qu’il soit, le client reste responsable de ses données. C’est dans ce genre d’expérience que l’on voit les amateurs, bricoleurs ou pire des professionnels en informatique qui n’ont aucunes conscience du risque et de la sécurité de leurs données tout sa pour gagner quelques euros. Si elle a vraiment perdu 2K de CA alors quelle idée d’investir aussi peut d’argent dans un simple VPS… OVH est pour moi complètement clean dans l’histoire et n’est en aucun cas responsable des pertes de données de certaines personnes pseudo informaticiennes incompétentes.
    On ne peut avoir le beurre et l’argent du beurre, à bon entendeur.

    Réponse
    • GabDuGab

      Cette réponse me laisse sans voix, il faut construire une voiture pour la conduire ? Tu dois être maître de ton véhicule, et si les freins lâchent ? Ha oui, il faut marcher. J’hallucine.

      Réponse
      • Christian C

        Pour conduire une voiture, vous avez un permis… Qui inclut une certaine connaissance technique.
        Pour faire de l’informatique, si vous n’y connaissez rien, vous faites appel à un professionnel.
        Le problème là, ce sont des gens qui ont oublié cette étape. Avec les questions sur les backups, le PRA…
        Je fais ça depuis plus de 30 ans. Et j’ai le même soucis auprès de certains de mes clients (banques assurances…) Qui ne semblent pas avoir conscience du risque.
        Donc, cette personne a tord de s’en prendre à OVH. Elle doit se retourner contre le professionnel qu’elle a mandaté pour faire son site. Oups… Elle n’en a pas?
        Quand à vous, il y a faute d’OVH. Si vous avez effectivement payé pour un backup… OVH doit l’avoir fait sur un autre site et devrait déjà avoir un serveur restauré pour vous. Ils sont en faute pour cela. Il faut lire les petits caractères de votre contrat concernant le délai de remise en activité du votre serveur, et leur envoyer un recommandé s’ils sont hors délais.
        Bonne chance à vous.
        Nota: pour ces raisons, j’ai mes propres serveurs sur mes propres sites…

        Réponse
        • Ndkzor

          Bonjour Christian, je me permet de vous contredire car quand l’on souscrit une solution de sauvegarde chez OVH, dans les CGV il est clairement indiqué où sont situées les backups en fonction du niveau souscrit.

          Réponse
  6. Martin Le Grant

    Bonjour,

    J’hallucine en lisant certains commentaires méprisant. Tout le monde ne s’y connaît pas en informatique et loin de la.

    Bref passons, étant dans le métier de l’hébergement, mais fort heureusement pas chez OVH, étant propriétaire de nos infrastructures, nous faisons des copies mufti site justement pour éviter ce problème. Car on considère que nous avons un devoir d’accompagnement de clients. Certes on est plus chers qu’OVH.

    Cela dépend de l’éthique de chacun, et comment chacun voit le métier de l’hébergement par la masse le fric à tout prix au détriment de la qualité et du service car il faut bouffer la concurrence.

    Chacun sa vision, s’est sûr, pour 30 euros par an pour faire un service qualité avec ce que je viens de dire autant aller planter des carottes, ça sera plus rentable.

    2000 € de perte de chiffres d’affaires cela ne veux pas dire de bénéfice, cela prouve encore que pour certains l’économie n’est pas leur métier. On peut faire 2000 € de chiffre d’affaires pour 10 € de marge (enfin autant aller faire autre chose on est bien d’accord)

    Pour conclure et s’est ma vision des choses peut être que je me trompe, mais du moment qu’on accepte de faire de l’hébergement pour les non professionnels du métier, on accepte de les accompagner, car s’est à l’hébergeur de prendre soin des données qui lui sont confié. En tout cas s’est notre politique.

    Pour ne pas faire de PUB ou de contre PUB et éthiquement je ne dévoilerais pas pour qui je travaille sinon on va m’accuser de profiter de la situation ce qui n’est pas le cas.

    Désolé pour les fautes, car j’ai écrit très vite, car certains commentaires me révoltent en prenant les gens de haut, chacun son métier et que tout le monde le fasse bien, point final.

    D’ailleurs il y a encore eu le feu chez OVH hier soir.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À LIRE AUSSI…

Vos abonnements

  • Vous n'êtes pas connecté

Derniers commentaires

Plus d’infos sur…

Inscription Newsletter