Oracle quitte la Californie pour le Texas

par | 14 12 2020 | Biz'IT

L’entreprise, basée en Californie depuis sa création en 1977, a transféré son QG vers le Texas, à Austin. Elle rejoint des entreprises comme Hewlett Packard Enterprise ou Palantir Technologies ou des personnalités comme Elon Musk.

La Silicon Valley n’est plus l’endroit où il fait bon installer ses locaux pour les entreprises américaines de la tech. C’est en tout cas ce que laisse supposer les décisions récentes de certaines d’entre elles, Oracle étant le dernier à alimenter ce qui s’apparente à un exode. 

Le spécialiste des bases de données d’entreprise a annoncé vendredi 10 décembre déplacer son siège social de Redwood Shores, en Californie où il fut fondé, vers Austin, au Texas, selon nos confrères de Bloomberg.

« Nous pensons que [ce] changement permettra de mieux positionner Oracle quant à sa croissance et fournira à ses employés plus de flexibilité à propos de leur lieu et méthode de travail », a confié un porte-parole de l’entreprise à CNBC sur les raisons de ce changement.

Selon plusieurs médias américains, la véritable raison serait plutôt financière. L’entreprise bénéficierait d’une fiscalité plus avantageuse au Texas (6,25 % contre les 7,25 % de la Californie, le taux le plus élevé du pays). La décision intervient alors que l’entreprise cherche à réduire les coûts de la poursuite de la transition de ses activités vers le Cloud, note Bloomberg. L’entreprise avait déjà installé un campus à Austin en 2018, dans le but d’attirer une main d’œuvre plus jeune et moins chère. D’autres entreprises se sont installées ces dernières années à Austin, au point de surnommer la ville « Silicon Hills ».

Texas mon amour

Oracle est la dernière d’une série d’entreprises dans la technologie profitant des changements comportementaux et économiques induits par le coronavirus pour fuir la fiscalité élevée de la Californie. Comme elle, Hewlett Packard Enterprise a transféré son siège social de San Jose vers Houston le mois dernier ou encore Palantir Technologies vers Denver au Colorado.

Elon Musk a également annoncé quitter la Californie pour le Texas, comme l’a rapporté le Wall Street Journal le 8 décembre, où un nouvel entrepôt est en construction chez Tesla. Certaines installations de Space X, une autre de ses entreprises, sont également localisées au Texas.

Selon un décompte de CNN, 8 grandes entreprises ont migré ou ont annoncé l’intention de migrer leur siège social au Texas en 2020.

0 commentaires

À LIRE AUSSI…

Vos abonnements

  • Vous n'êtes pas connecté

Derniers commentaires

Plus d’infos sur…

Inscription Newsletter