2 millions d’euros pour le Campus Cyber

par | 25 01 2021 | Biz'IT, Cybersécurité

Le Campus Cyber s’est vu allouer une aide de deux millions d’euros par la région Ile-de-France. Cette aide bénéficiera aux starts-ups innovantes et aux nouvelles entreprises qui viendront s’installer sur le campus, prévu à La Défense.

Le Campus Cyber, projet porté par Michel Van Den Berghe, le patron d’Orange Cyberdefense, et mandaté par Matignon depuis juillet 2019 vient de recevoir le soutien d’un nouvel acteur. La région Ile-de-France a alloué 2 millions d’euros au Campus Cyber, a-t-elle annoncé dans un communiqué de presse le 22 janvier, suite à l’examen par une commission permanente le 21 janvier d’un texte visant à « adopter une série de mesures en faveur du développement économique du territoire ».

Soutien aux jeunes pousses

Le budget bénéficiera « aux start-ups innovantes et aux jeunes pousses qui s’installeront sur le campus », a précisé Campus Cyber sur son compte Twitter, le 23 janvier.

La Région Ile-de-France indique que les deux millions d’euros seront versés à la société OCD pour la création d’un campus de cybersécurité à Puteaux (92).

Le versement de 2 millions d’euros par la Région Ile-de-France fait partie d’une campagne de soutien des entreprises face à la crise économique provoquée par le coronavirus. Outre le Campus Cyber, la région a renouvelé un certain nombre de mesures dont le « chèque numérique », une mesure visant à aider l’accélération à la transition numérique des collectivités.

Comme révélé précédemment dans nos colonnes, le Campus Cyber sera installé à La Défense. Il prendra ses quartiers dans la Tour Eria qui vient d’être achevée. Située dans le quartier Bellini, à Puteaux, en contrebas de l’Esplanade de la Défense, elle est à quelques minutes de marche de la Ligne 1 du métro et est desservie par plusieurs lignes de bus. L’ouverture du campus est toujours prévue pour septembre 2021. Une soixantaine d’entreprises, d’organismes de formation et d’agences de l’État ont adhéré au projet de Campus Cyber, parmi lesquelles Atos, Orange, Capgemini, l’Anssi ou encore l’Epita.

2 Commentaires

  1. doute raisonnable

    La subvention sert à réduire le coût des mètres carrés ?
    Pour du développement, il ne sert à rien d’être à La Défense. On peut le faire à quelques centaines de km de Paris.
    La subvention sert de cadeau à un propriétaire immobilier ?
    Sans doute pas à payer des chercheurs en cybersécurité ?
    Il manque un peu d’esprit critique à cet article…

    Réponse
  2. David FRABOULET

    La Remarque précédente -à mon sens- pose plus précisément la question du lien organique à renforcer entre les forces vives de la recherche nationale et les initiatives économiques et industrielles sur le sujet cybersécurité. Le cyber campus apparait comme une splendide initiative de fédération nationale des industriels du domaine, tant grands groupes comme le porte étendard Orange que une myriade de PME SME. Le lien doit être garanti et travaillé avec les diverses forces de recherche nationales, évidemment pas localisées ni toutes localisables à la Défense pour les raisons précédemment évoquées. Le sujet est éminemment stratégique et les forces françaises comptées, sachons rassembler et fédérer nationalement. La stratégie d’accélération nationale, avec un volet industriel et aussi un accompagnement recherche est une splendide opportunité pour cela.
    Le volet formation est le troisième élément essentiel tant pour soutenir une recherche de pointe que des industries performantes. Là aussi, l’essentiel ne peut évidemment pas être localisé dans un lieu aussi business et aussi onéreux que la défense, Là encore à nous collectivement de faire fonctionner l’ensemble de l’écosysteme national.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À LIRE AUSSI…

Vos abonnements

  • Vous n'êtes pas connecté

Derniers commentaires

Plus d’infos sur…

Prochains événements

  1. DISRUPTIV’ SUMMIT

    4 mai - 5 mai
  2. FORUM INTERNATIONAL DE LA CYBERSÉCURITÉ

    8 juin - 10 juin
  3. READY FOR IT

    26 juin - 30 juin

Inscription Newsletter