Un microchip en graphène

par | 16 02 2021 | Conception, Technologie

Un exemple de réalisation avec le graphène pour un téléphone pliable ou un autre terminal profitant des qualités du graphène.

Des physiciens de l’Université du Sussex ont réalisé un microprocesseur avec du graphène qui présente un véritable intérêt pour les équipements mobiles.

Les physiciens de l’Université du Sussex ont réussi à gondoler un brin de graphène et à l’assembler avec d’autres matériaux 2D pour créer un nanoprocesseur dans un process analogue à celui des nano origami.

Le processus consiste à créer des plis dans la structure du nanomatériau graphène, ce qui le fait se comporter comme un transistor. Ce matériau est 100 fois plus petit que les actuelles micro-puces des téléphones portables. Les prochaines puces conçues de cette manière permettraient d’avoir des matériels mobiles plus petits et plus rapides.

Le graphène est depuis longtemps une piste de développement alors que les puces classiques sur silicium tendent à atteindre leurs limites. Une industrie émergente se structure autour de ce matériau plus conducteur que les matériaux actuellement employés dans l’électronique.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À LIRE AUSSI…

Pasqal empoche 25 M€

Le fondeur de puces quantiques issu de la recherche fondamentale française a réalisé un tour de série A de 25 M€. Pasqal fabrique des processeurs...

1ère puce 2nm chez IBM

IBM a annoncé aujourd'hui une percée dans la conception et le procédé de création des semi-conducteurs avec le développement de la première puce...

Vos abonnements

  • Vous n'êtes pas connecté

Derniers commentaires

Plus d’infos sur…

Inscription Newsletter