ITPT#37 : Minio parie sur l’innovation

par | 12 01 2021 | Cloud, Logiciel, Stockage

Minio est un habitué de l’IT Press Tour. Lors de notre dernière rencontre virtuelle, Minio a mis l’emphase sur ses engagements dans l’innovation pour continuer sa croissance.

Par l’innovation Minio s’est taillé une place de choix dans le stockage objet des Clouds privés. L’éditeur veut continuer sur cette voie pour vaincre la concurrence et s’imposer encore plus largement. Pour rappel, Minio est un stockage objet natif sur Kubernetes avec de très hautes performances. Développée à partir dune feuille blanche la solution visait dès le départ les environnements Clouds privés et par extension les Clouds hybrides. La plate-forme est conçue sur des APIs REST et ne nécessite pas de drivers ou de connecteurs pour fonctionner nativement avec Kubernetes ou d’autres environnements. Elle est aussi compatible S3 avec un haut niveau de compatibilité avec l’API. La plupart des déploiements de Minio sont dans des containers (61 %) et 48 % sont orchestrés par Kubernetes.

Les qualités intrinsèques de la solution ont permis que Minio devienne un partenaire de choix pour VMware et de sa solution vSAN Data Persistence Platform (DPP). Les opérations manuelles autour des blocs ou fichiers dans vSAN demandaient du temps, évoluaient difficilement à l’échelle tout en étant complexes. Minio a apporté un service de stockage objet simple, rapide et évoluant quasiment sans limite. La combinaison des deux apporte des possibilités à l’échelle du Petaoctet avec le niveau de performance de Minio. vSAN délègue sa protection des données à Minio (erasure coding, bitrot, verrouillage des objets) et propose des hôtes d’accès locaux aux disques pour la performance.

La solution continue d’évoluer avec une interface revue et désormais graphique et un nouveau modèle commercial avec Subnet. Ce logiciel propose une expérience du support client différente alliant l’interaction directe avec des ingénieurs de chez Minio et des fonctions d’automatisation dans la solution facturée comme sur le Cloud mensuellement en s’appuyant sur la capacité utilisée. Le modèle se décline en deux types de licences, Standard et Entreprise. La prochaine étape est de concrétiser la même réussite dans les environnements de Clouds hybrides que dans les environnements de Clouds privés.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À LIRE AUSSI…

Vos abonnements

  • Vous n'êtes pas connecté

Plus d’infos sur…

Prochains événements

  1. DISRUPTIV’ SUMMIT

    23 mars - 24 mars
  2. FORUM INTERNATIONAL DE LA CYBERSÉCURITÉ

    6 avril - 8 avril
  3. READY FOR IT

    17 mai - 19 mai

Inscription Newsletter