ITPT#37 : Atempo renouvelle son portefeuille produits

par | 7 01 2021 | Cloud, Infra, Logiciel, Stockage

Pour Atempo, 2020 a été une année riche qui a vu un renouvellement sur l’ensemble de ses solutions de stockage.

2020 a vu bon nombre d’événements qui ont changé les perspectives des entreprises que ce soit sur le plan réglementaire et de la conformité, que concernant l’émergence du travail distant, l’explosion de la cybercriminalité… Pour s’adapter à cette nouvelle donne Atempo a investi et embauché pour proposer des solutions améliorées sur l’ensemble de son portefeuille.

Ainsi Tina, la solution de protection des données de l’éditeur, voit son interface utilisateur revue pour simplifier et améliorer l’expérience client. Par cette interface, le client peut gérer de multiples environnements hétérogènes en centralisant le suivi et l’administration sur la même console. Une fonction de recherche rapide autorise de retrouver facilement les sauvegardes et les agents déployés. La restauration des environnements virtuels est désormais plus rapide. Il devient possible d’agir directement depuis les rapports synthétiques fournis.

les machines virtuelles créées dans les environnements virtualisés OpenStack sont sauvegardées par Tina 2020 dans un ou plusieurs stockages cibles (cloud, bande, disque…). Le tout sans dévier du modèle et sans besoin d’installer des agents dans chaque VM. Tina 2020 s’occupe des sauvegardes incrémentales et des restaurations granulaires. La solution prend aussi en charge les environnements Office 365 et OneDrive de Microsoft pour une protection intégrée des messageries et des répertoires et fichiers OneDrive. La protection de ces environnements critiques permet une restauration granulaire des objets (email, réunions, contacts, fichiers…). La sécurité a été renforcée avec une nouvelle politique de gestion des mots de passe, une limitation des politiques de communication avec des outils de chiffrement ainsi que la mise à jour des dépendances logiciels tiers prévenant ainsi toutes failles de sécurité.

La console s’ouvre par des APIs REST à destination des développeurs pour s’intégrer dans des workflows offrant la capacité à piloter et administrer le produit sans interface graphique. Tina supporte maintenant les processeurs ARM qui émergent fortement dans les centres de données.

Pour 2021, la feuille de route est d’ores et déjà tracée avec le support de nouveaux hyperviseurs (AHV de Nutanix, KVM, et Huawei FusionCompute) et la sauvegarde d’environnements SaaS comme Salesforce.

Une vue de l’interface utilisateur de Tina 2020.

Lina, la solution de backup des postes de travail d’Atempo, était en première ligne pendant les périodes de confinement et la généralisation du télétravail. Ces périodes ne sont pas sans risque. Ainsi les phishing ont augmenté de 667 % en moins d’un mois à la fin de l’année dernière. Les rançongiciels sont devenus une plaie commune et sont de plus en plus sophistiqués. Lina est devenu la ligne de défense ultime avec ses fonctions de sauvegarde apportant une solution transparente du côté système et utilisateur. Ce dernier conserve son autonomie pour la restauration et le backup tout en profitant d’une protection continue. La solution peut se déployer dans de multiples environnements (centres de données, sites distants ou en mobilité). Les transferts de données sont chiffrés ainsi que les blocs sauvegardés. L’éditeur réfléchit actuellement à une solution de BaaS (Backup as a Service) à destination des fournisseurs de services en ligne managés. Cela devrait voir le jour au cours de cette année.

Miria, la solution de gestion des données volumineuses, s’enrichit du support de Lustre pour des sauvegardes et des archivages des environnements de HPC avec des fonctions de véritables restaurations d’images en combinant Posix et les attributs étendus de Lustre. Une nouvelle fonction FastScan Server Component collecte et consolide l’ensemble des événements survenus sur le système de fichiers. L’interaction avec cette fonction autorise des tâches de mouvements de données totalement incrémentales sans avoir à réaliser un scan complet du système de fichiers d’où des gains en rapidité et en performance. La solution est compatible avec Lustre 2.12.3-2.12.5 et EXAScaler 5.1, 5.1.1, 5.2.0. La solution prend de plus en compte les stockages objets dans le Cloud comme source. S3 d’AWS est déjà disponible et les environnements Azure de Microsoft, GCP de Google et Swift s’ajouteront dans le courant de cette année. Des analyses sur les données et leur placement, un tiering hiérarchique pour optimiser les coûts de placement des données et des fonctions de reprise après désastre pour la protection des données des environnements larges de données non structurées sont aussi sur la feuille de route de l’éditeur pour cette année.

0 commentaires

À LIRE AUSSI…

Forcepoint change de main

Francisco Partners a finalisé la reprise de Forcepoint, éditeur de solutions de sécurité. Francisco Partners annonce la finalisation de son...

Vos abonnements

  • Vous n'êtes pas connecté

Derniers commentaires

Plus d’infos sur…

Prochains événements

  1. DISRUPTIV’ SUMMIT

    23 mars - 24 mars
  2. FORUM INTERNATIONAL DE LA CYBERSÉCURITÉ

    6 avril - 8 avril
  3. READY FOR IT

    17 mai - 19 mai

Inscription Newsletter