Deux acquisitions pour Datadog : Timber et la startup française Sqreen

par | 12 02 2021 | Biz'IT, Cloud, Cybersécurité, DevOps, Logiciel

Après son entrée en bourse avec succès qui lui a permis de lever 648 M$, Datadog renforce sa plateforme rapidement dans le domaine de la sécurité par les rachats de Sqreen et de Timber Technologies.

L’éditeur de solutions de monitoring et de sécurité réalise deux nouvelles acquisitions : Sqreen et Timber Technologies. Les deux entreprises opèrent sur deux secteurs différents.

Timber développe des outils d’observabilité sur les pipelines de données par des “vecteurs” qui permettent de collecter, d’enrichir et de transformer les logs ou les données d’observabilité sur site ou dans le Cloud et de les router automatiquement vers une destination choisie. Les sources pour le faire sont souvent multiples dans les entreprises, Timber permet de consolider l’ensemble des informations des applications et de les router vers un point unique d’observabilité. Selon les conditions d’acquisitions, le co-fondateur et CEO Zach Sherman, ainsi que Ben Johnson, CTO et autre co-fondateur, vont rejoindre Datadog dans les équipes produits et engineering pour construire cette vision intégrée sur la plateforme de Datadog.

Zach Sherman, CEO de Timber.

Sqreen, une startup française

Parallèlement Datadog et Sqreen, une startup française, sont tombés d’accord pur la reprise de Sqreen, une plateforme de sécurité en SaaS qui propose un moteur de protection des “Run Time” applicatifs et un firewall au niveau applicatif. La plateforme détecte, bloque et réagit aux attaques sur les applications.

L’ajout des fonctions de Sqreen dans Datadog va permettre aux équipes opérationnelles de fournir et de gérer des applications de manière sécurisée et résiliente. Olivier Pomel, CEO de Datadog précise ; ” avec la combinaison de Sqreen et de Datadog nous prévoyons de combler l’écart entre les développeurs d’applications et les équipes de sécurité et fournir ainsi des applications à la sécurité robuste sans avoir à gérer les problèmes de visibilité disjointe, des coûts de mises en oeuvre et d’apprentissage sur des outils classiques de sécurité“.

Les deux acquisitions, sur lesquelles aucun détail n’ont été donné, sont soumises aux règles habituelles et devraient se conclure d’ici la fin du printemps.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À LIRE AUSSI…

Aux bons soins d’Atos

Atos propose maintenant la solution Cyber Recovery en partenariat avec Dell Technologies. Cyber Recovery est un programme de bout en bout de...

Vos abonnements

  • Vous n'êtes pas connecté

Derniers commentaires

Plus d’infos sur…

Inscription Newsletter