3,6 millions de sites affectés par l’incendie chez OVH

par | 11 03 2021 | Cloud, Infra, Réseau, Serveurs

Le cabinet d’études britannique Netcraft estime que 18 % des adresses IP d’OVH ont été touchées. 184 000 adresses en .fr et 180 000 adresses en .com sont concernées, affectant des sites de clients de nombreux pays. Deux des quatre datacentres d’OVH à Strasbourg sont partiellement ou totalement détruits.

Les premiers bilans sur l’incendie qui a ravagé le site OVH de Strasbourg dans la nuit du 9 au 10 mars, commencent à tomber. Et ils ne sont pas rassurants.

3,8 millions de sites internet rattachés à 464 000 noms de domaines différents ont été touchés par l’incendie, a calculé Netcraft dans une enquête interne publiée sur son site le 10 mars. Près de 18 % des adresses IP rattachées à des serveurs d’OVH ne répondaient plus entre 6h et 7h15, le matin du 10 mars, est-il précisé.

La France est bien évidemment le premier pays touché avec plus de 184 000 adresses .fr pour 59 600 noms de domaine, l’équivalent de près de 2 % de toutes les adresses .fr dans le monde. 880 000 adresses .com de 180 000 noms de domaine sont également concernés.

Un serveur totalement détruit, un autre partiellement endommagé

L’incident a eu des répercussions pour le site data.gouv.fr du gouvernement, qui a un temps cru que ses données de vaccination avaient été perdues dans l’incendie a révélé Europe 1, jusqu’à divers sites de clubs de football, partis politiques, centres culturels, ou encore certains sites en Côte d’Ivoire, comme l’a précisé Reuters.

Sur les 140 serveurs utilisés par les hackers gouvernementaux ainsi que des Advanced Persistant Threat (APT), 36 % seraient touchés, incluant des acteurs comme APT39, Charming Kitten ou Bahamut, a tweeté Costin Raiu, directeur du Global Research & Analysis Team chez Kaspersky.

L’incendie a détruit l’intégralité du datacentre SBG2 et 4 des 12 modules de SBG1, et épargné les deux autres datacentres que sont SBG3 et SBG4, a précisé OVH dans un communiqué de presse, le 10 mars. Par mesure de sécurité, l’électricité a été coupée sur l’ensemble du site. Aucune victime n’est à déplorer. L’origine de l’incendie est en cours d’investigation.

Le redémarrage de SBG1 et SBG4 a été fixé au 15 mars tandis que celui de SBG3 au 19 mars, a indiqué Octave Klaba, président d’OVH, dans un tweet, ajoutant que 10 000 serveurs devraient être fournis dans les trois à quatre prochaines semaines.

L’incendie intervient alors qu’OVH venait d’annoncer son éventuelle entrée en bourse et s’était porté candidat pour le rachat de Blade, inventeur du PC Shadow et membre du French Tech 120.

Photos : © SDIS 67

0 commentaires

À LIRE AUSSI…

Vos abonnements

  • Vous n'êtes pas connecté

Derniers commentaires

Plus d’infos sur…

Inscription Newsletter