Twitter passe sur l’infrastructure d’AWS et arrête Periscope

par | 17 12 2020 | Cloud, Réseaux sociaux

Le gazouilleur a choisi le géant du cloud pour son infrastructure. Les deux sociétés travaillent ensemble depuis plus de dix ans, mais ce nouvel accord implique que Twitter migre massivement sur AWS. 

Dans la liste des services en ligne qui font le choix du cloud  public, Twitter vient rejoindre Netflix en annonçant migrer son infrastructure sur AWS. Les deux entreprises se connaissent bien : le gazouilleur a recours aux services du géant dans le stockage, les bases de données et le calcul (en l’occurrence Cloudfront et DynamoDB) pour tout ce qui touche aux images, vidéos et publicités diffusées sur sa plateforme. 

Ce nouvel accord est toutefois d’une toute autre ampleur puisque, à en croire le communiqué d’AWS, “Twitter tirera parti de l’infrastructure et du portefeuille de services éprouvés d’AWS pour prendre en charge la livraison de millions de Tweets quotidiens”. Ainsi, le gazouilleur commencera prochainement à migrer vers des instances basées sur AWS Graviton2 sur Amazon Elastic Compute Cloud (Amazon EC2) pour alimenter ses charges de travail basées sur le cloud et utilisera les services de conteneur AWS pour développer et déployer de nouvelles fonctionnalités et applications.

Hybride

 “La collaboration avec AWS améliorera les performances des utilisateurs de Twitter en nous permettant de servir des Tweets à partir de centres de données plus proches de nos clients, tout en exploitant l’architecture basée sur ARM des instances AWS Graviton2” se réjouit Parag Agrawal, directeur technique de Twitter. “En plus de nous aider à faire évoluer notre infrastructure, ce travail avec AWS nous permet de livrer des fonctionnalités plus rapidement à mesure que nous appliquons le portefeuille de services diversifié et croissant d’AWS”.

Twitter conservera néanmoins une partie sur site, le communiqué ajoutant que les deux entreprises créeront une architecture qui étend l’infrastructure sur site de Twitter pour lui permettre d’exécuter et de faire évoluer le service en temps réel. Les détails financiers de cet accord n’ont pas été divulgués. 

Twitter se débarrasse de Periscope

L’oiseau bleu aura connu bien des malheurs dès lors qu’il est question de diffusion de vidéo. Twitter avait pourtant commencé sur les chapeaux de roue en rachetant dès 2012 Vine, à une époque où Twitch ne touchait qu’un faible public et où YouTube et Facebook ne s’étaient pas encore lancés dans l’aventure. Mais Vine est abandonné en 2015, le réseau social jugeant alors avoir intégré à sa plateforme la majeure partie de ses fonctionnalités. D’autant qu’en janvier de la même année, Twitter mettait la main sur Periscope, un service de vidéo en direct, qui connaissait alors son heure de gloire. Mais aujourd’hui, une fois encore, ses fonctionnalités ont été absorbées par le gazouilleur tandis que “au cours des deux dernières années, nous avons constaté une baisse d’utilisation et nous savons que le coût de la prise en charge de l’application ne fera qu’augmenter avec le tempsraconte l’équipe de Periscope. L’application sera donc supprimée des boutiques applicatives le 31 mars prochain, tandis qu’une prochaine mise à jour empêchera la création de nouveaux comptes. 

0 commentaires

À LIRE AUSSI…

Forcepoint change de main

Francisco Partners a finalisé la reprise de Forcepoint, éditeur de solutions de sécurité. Francisco Partners annonce la finalisation de son...

Vos abonnements

  • Vous n'êtes pas connecté

Plus d’infos sur…

Prochains événements

  1. DISRUPTIV’ SUMMIT

    23 mars - 24 mars
  2. FORUM INTERNATIONAL DE LA CYBERSÉCURITÉ

    6 avril - 8 avril
  3. READY FOR IT

    17 mai - 19 mai

Inscription Newsletter