StopCovid a coûté 6,5 millions d’euros à l’Etat en cinq mois

par | 4 12 2020 | Covid19

Le budget ne devait pas dépasser au départ quelques milliers d’euros par mois. L’application de contact tracing voulue par le gouvernement lui a déjà coûté finalement la somme pas si modique pour une app mobile de 6,5 millions d’euros en cinq mois, dont près de 3 millions en frais de communication, pour une efficacité bien relative. 

Le rapport parlementaire, publié par le JDD, dont le député LR Eric Ciotti est le rapporteur, étrille sur 269 pages la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement. Et le point qui nous intéresse tient sur moins d’une page : quels résultats pour StopCovid ? Autant le dire de but en blanc, ils ne sont pas grandioses. Entre juin et septembre, l’application a été téléchargée 2,5 millions de fois, désinstallée un million de fois et réinstallée 300 000 fois, pour 5 553 tests positifs renseignés résultant en 346 alertes dont 296 effectivement transmises. 

C’est maigre, comparé au coût qui l’est bien moins. Si en mai Cédric O assurait que l’application ne coûterait que quelques milliers d’euros par mois, le gouvernement profitant des largesses des entreprises derrière son développement et son exploitation, le rapport estime que sur ses cinq mois d’existence, Stop-Covid a coûté au ministère 6,5 millions d’euros. Soit quelques milliers d’euros, en effet, mais par jour (environ 43 000 euros par jour).  

3 millions d’euros de communication 

Outre les 2,5 millions d’euros de frais de développement que le consortium mené par l’Inria ont gracieusement offerts à l’Etat, celui-ci a dû débourser des frais d’exploitation, de licences, de support utilisateur, d’hébergement et d’animation du déploiement. Le rapporteur ne précise toutefois pas la méthode de calcul, ni d’où sont issus ces chiffres, auxquels il faut ajouter 2,793 millions d’euros investis dans la campagne de communication. 

Le rapport salue néanmoins le développement de TousAntiCovid qui “constitue une amélioration très sensible en termes d’ergonomie et de fonctionnalités qui se traduit par des téléchargements en nombre bien supérieur”. Mais il ne peut s’empêcher de faire remarquer que, si Cédric O se félicite des 9,3 millions de téléchargement de l’application fin novembre, l’application allemande de contact tracing est pour sa part téléchargée par 22 millions d’utilisateurs.

0 commentaires

À LIRE AUSSI…

Vos abonnements

  • Vous n'êtes pas connecté

Plus d’infos sur…

Prochains événements

  1. DISRUPTIV’ SUMMIT

    23 mars - 24 mars
  2. FORUM INTERNATIONAL DE LA CYBERSÉCURITÉ

    6 avril - 8 avril
  3. READY FOR IT

    17 mai - 19 mai

Inscription Newsletter