Orange va finalement opérer un rachat : celui d’Orange Belgium

par | 3 12 2020 | Biz'IT

Si certains prêtaient à Orange, qui vient de rentrer 2,2 milliards d’euros d’argent frais, des envies d’Atos, il n’en est rien. La direction a démenti et, hier, le conseil d’administration n’a pas retenu l’option, préférant effectuer une autre opération, le rachat des parts d’Orange Belgium que l’opérateur historique ne détient pas encore. 

Les 2,2 milliards d’euros qu’Orange vient de récupérer suite au règlement d’un contentieux avec Bercy vont bel et bien servir à un rachat. Mais ce n’est pas sur Atos que l’opérateur compte mettre la main, malgré les voeux de la CFE-CGC. L’entreprise de Stéphane Richard vient de détailler dans un communiqué les choix faits par son Conseil d’administration, qui s’est réuni le 2 décembre. 

Ainsi, un quart du montant sera réinvesti dans les réseaux, en France et à l’international, ainsi que dans des projets de nature écologique. Un autre quart ira à la transformation opérationnelle du groupe. Une partie sera ensuite réservée à une offre réservée au personnell “pour un volume total d’environ 30 millions d’actions, avec pour objectif que les salariés détiennent à terme 10% du capital”.  

Mais ce n’est pas tout : Orange va utiliser ces fonds pour s’offrir la totalité du capital… d’Orange. Ou du moins sa branche belge, Orange Belgium, dont le groupe détient pour l’heure 52,9 % du capital. Dans un autre communiqué, l’opérateur explique envisager de lancer une offre publique d’acquisition volontaire conditionnelle les actions d’Orange Belgium qu’il ne détient pas encore. 

47,1% du capital à racheter

L’offre serait une offre en espèces, sans condition de seuil, faite au prix de 22 EUR par action. Ce prix représente une prime de 35,6% par rapport au cours de clôture d’Orange Belgium au 2 décembre 2020 et de 49,3% par rapport au cours de bourse d’Orange Belgium moyen pondéré par les volumes sur les six derniers mois” indique Orange, qui entend si l’opération réussit sortir Orange Beligum d’Euronext.

L’objectif est de renforcer la position du groupe Orange afin de permettre à Orange Belgium de déployer plus efficacement sa stratégie de création de valeur à long terme et de réagir plus efficacement aux transformations majeures du marché belge, par une meilleure flexibilité financière. Dans ce contexte, un retrait de la cote d’Orange Belgium peut être envisagé si les seuils applicables sont atteints, puisque les ambitions stratégiques de l’entité peuvent être réalisées sans recourir aux marchés de capitaux” conclut l’entreprise.

0 commentaires

À LIRE AUSSI…

Orange vend (enfin) sa fibre

Le groupe dirigé par Stéphane Richard était le dernier opérateur à être toujours propriétaire de l’intégralité de ses boucles de fibre optique....

Forcepoint change de main

Francisco Partners a finalisé la reprise de Forcepoint, éditeur de solutions de sécurité. Francisco Partners annonce la finalisation de son...

Vos abonnements

  • Vous n'êtes pas connecté

Derniers commentaires

  • Kleber sur Orange vend (enfin) sa fibre: “Ca fait 7 ans que j’attends la fibre optique dans mon village. On m’avait déjà écrit que des travaux étaient…Jan 28, 06:28
  • David FRABOULET sur 2 millions d’euros pour le Campus Cyber: “La Remarque précédente -à mon sens- pose plus précisément la question du lien organique à renforcer entre les forces vives…Jan 27, 14:53
  • vVDB sur [DOSSIER] Windows et Linux : la fusion continue: “Actuellement c’est Linux dans Windows, on peut imaginer une bascule pour le contraire. Resterai un Windows stabilisé pour la compatibilité…Jan 27, 12:46
  • Merlu orange sur Orange vend (enfin) sa fibre: “C’est surtout l’Europe qui nous dépouille de notre electricité et de nos réseaux téléphoniques prenant en compte les foyers Français…Jan 26, 21:38
  • Papillon33 sur Orange vend (enfin) sa fibre: “Stéphane Richard continue à dépouiller Orange de ses bijoux de famille.Jan 26, 18:42

Plus d’infos sur…

Prochains événements

  1. DISRUPTIV’ SUMMIT

    23 mars - 24 mars
  2. READY FOR IT

    17 mai - 19 mai
  3. FORUM INTERNATIONAL DE LA CYBERSÉCURITÉ

    8 juin - 10 juin

Inscription Newsletter