Les institutions belges paralysées par une DDoS massive

par | 5 05 2021 | Cybersécurité

Le réseau Belnet subit depuis mardi midi une attaque DDoS de grande ampleur qui pertube le fonctionnement de 200 institutions du Plat Pays. 

La Belgique peut fonctionner sans gouvernement, mais pas sans réseau. Belnet, le réseau belge dédié au secteur public, est la cible d’attaques DDoS qui perturbent le bon fonctionnement des institutions belges. L’attaque a débuté hier aux alentours de midi et se poursuit encore ce jour, bien que Belnet ait depuis mis en œuvre des mesures atténuant son impact. 

Conséquence immédiate de cette attaque, des accès ralentis à Internet, voire une indisponibilité complète. Au Parlement fédéral comme au Parlement de Wallonie-Bruxelles, les travaux des commissions, en visio-conférence, ont été annulés. Le Parquet fédéral a lui aussi été victime de perturbations, tout comme le système de réservation en ligne des centres de vaccination selon la RTBF.

Cela signifie que le public n’a plus eu accès aux sites web de certaines administrations, des étudiants n’ont plus eu accès aux services en ligne de leur Université ou de leur Haute Écoleexplique en outre Belnet dans un communiqué. A en croire l’opérateur, son réseau fait fréquemment face à des attaques DDoS mais celle-ci surpasse par son ampleur la capacité de l’infrastructure de Belnet. 

Massive attaque

L’attaque DDoS d’hier était d’une telle ampleur que l’ensemble de notre réseau a été saturé. Le fait que les auteurs de l’attaque ont changé constamment de tactique a rendu encore plus difficile sa neutralisation“, ajoute Dirk Haex, directeur technique de Belnet, qui précise n’avoir aucun signe que l’attaque se soit soldée par une intrusion dans ses serveurs ou un vol de données. “Tout indique que l’attaque visait uniquement à saturer le réseau Belnet” estime l’entreprise. 

Une plainte a été déposée auprès de la Federal Computer Crime Unit. Belnet ne s’avance pas quant à une attribution de cette attaque. Depuis, la situation a été stabilisée mais l’opérateur explique rester vigilant afin de contrer toute nouvelle tentative. “Les incidents restants sont traités en étroite collaboration avec les clients concernés avec la priorité nécessaire” indique Belnet.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À LIRE AUSSI…

Vos abonnements

  • Vous n'êtes pas connecté

Derniers commentaires

Plus d’infos sur…

Inscription Newsletter