Free ajoute la 5G à ses forfaits… sans surcoût

par | 15 12 2020 | 5g

L’opérateur vient à nouveau jouer les trublions du secteur des télécoms en annonçant ses propres forfaits 5G, qui consistent en une mise à niveau de ses offres existantes, ni plus ni moins. Le tout sans surcoût pour l’abonné. Free assure en outre avoir activé 5 255 sites et couvrir ce faisant 40% de la population.

La 5G semble se déployer bien plus vite que prévu. En dépit de l’hostilité d’une partie de la population à l’encontre de la nouvelle norme des réseaux cellulaires, Free vient encore une fois de jeter un pavé dans la mare. Non pas que les offres 5G dédiées d’Orange ou de SFR soient honteusement onéreuses, mais le dernier entrant du marché mobile annonce aujourd’hui ses forfaits 5G. A savoir une mise à niveau de ses offres existantes sans en augmenter le tarif pour l’utilisateur final.

Ainsi, l’opérateur propose toujours 150 Go de données par mois dans son offre à 19,99 euros, tandis que les abonnés Freebox bénéficieront également de la 5G dans les forfaits à 9,99 et 15,99 euros par mois, ce dernier comprenant la data en illimitée. Ces offres sont accessibles dès aujourd’hui. L’ensemble est toujours sans engagement mais on attendra d’avoir les fiches d’information détaillées pour voir si, en petits caractères, Free ne réserve pas quelques surprises à ses clients (on pensera notamment à l’usage raisonnable).

Petit futé

Free n’énonce pas dans son communiqué les débits que la 5G permettra à ses abonnés d’atteindre, mais il assure être aujourd’hui le “plus grand réseau mobile 5G en France“. Il revendique en effet 5255 sites actifs couvrant près de 40% de la population aussi bien en zones urbaines que rurales. Surprenant sachant que l’Arcep vient tout juste de clore la procédure d’attribution, mais Free ne s’appuie pas seulement sur la bande 3,5 GHz mise aux enchères mais aussi sur les fréquences de la bande 700 MHz. Petit futé !
L’ANFR elle-même expliquait en juillet dernier que “la 5G elle aussi pourra se déployer, le moment venu, dans des bandes plus basses dès que les conditions techniques d’utilisation des fréquences le permettront. Or, pour la bande 700 MHz, ces conditions sont déjà réunies ! Et, comme la 4G y est peu déployée, la 5G peut s’y inviter, en France comme ailleurs“.

Free exploité donc plein pot cette opportunité, ajoutant dans son communiqué que ces fréquences permettent “une large couverture et un bon signal à l’intérieur des immeubles“. Quant à la bande des 3,5 GHz, dont Free détient 70 MHz, il indique qu’elle permet “d’augmenter considérablement les débits, jusqu’à trois X plus rapides que la 4G“. Faut-il en déduire que les 700 MHz ne permettent pas cette accélération et, qu’en l’état, le réseau de Free est bien loin d’être 5G ? Il faudra attendre les premiers retours sur les débits pour en avoir le cœur net.

0 commentaires

À LIRE AUSSI…

Vos abonnements

  • Vous n'êtes pas connecté

Derniers commentaires

Plus d’infos sur…

Inscription Newsletter